Le point de la rédaction

Édito juillet 2020

Cette année, les vacances ont un autre goût. Il faut faire preuve d’originalité afin de s’évader ne serait-ce qu’un instant pour éliminer le stress accumulé. Un stress d’autant plus présent en cette période de pandémie. La bonne nouvelle, c’est que cet été l’art s’invite dans notre région. C’est d’ailleurs la période idéale pour flâner tout en profitant de la créativité d’artistes venus de tous horizons. Sortir, prendre l’air, profiter du soleil - en se protégeant bien sûr ! J’espère que vous avez lu le dossier du mois dernier sur ce sujet - et, surtout, admirer, contempler, se questionner et se positionner face à des œuvres diverses et variées. En effet, trois événements grandeur nature se côtoient dans le Chablais : Spirale, Ailyos et Bex & Art. Ces trois rendez-vous ont un point commun : il s’agit de sculptures exposées principalement en pleine nature.

Que ce soit en ville ou en montagne, l’heure est à la balade. Une balade artistique qui nous fait découvrir des techniques diverses. Parlons, par exemple, de l’art cinétique avec des œuvres en mouvement, portées par le vent ou actionnées mécaniquement. J’ai découvert des sculptures variées et hypnotisantes avec des mouvements, des formes et des couleurs intrigantes. Cette forme d’art particulière est à la mode et c’est très intéressant de voir l’interprétation des artistes face à ce courant. Parlons également du gigantisme avec des créations totalement démesurées qui nous rappellent, en quelque sorte, à quel point nous sommes petits dans ce monde.

Et Bex & Art… Comment décrire cette triennale ? Cette exposition est unique en son genre. Je ne sais pas si ce sont les sculptures, le cadre dans lequel elles prennent vie, ou tout simplement un mélange des deux, qui me transportent lors de chaque édition. Il faut avouer que le parc de Szilassy est un lieu presque magique, tellement reposant. Je ne me lasse pas d’y retourner. J’aime cette ambiance si calme et paisible, mais également découvrir ces créations qui se fondent parfaitement dans le décor.

L’art est subjectif, il questionne, procure de la joie, fait sourire, voire parfois rire. Je ne suis qu’une amatrice, mais j’avoue que parfois, certaines œuvres me laissent sans voix. Tantôt je comprends ou j’imagine comprendre. À d’autres occasions, je reste dubitative, cherchant désespérément une explication. C’est aussi ça la beauté de l’art. L’art de saisir ou percer certains mystères ou, au contraire, l’art de simplement observer sans nécessairement chercher une raison.

 

PARTENAIRES

 logo bleu safran presse 1    avatar a86d294509cb 48   WWW.NOUVELLES-SPORTIVES.CH     Naturasoins Horizontal1    SportChablais Medium