L’Office du Tourisme de Bex dépend majoritairement de la taxe de séjourIl y a plusieurs mois, Michael Dupertuis, au nom du groupe « Ouverture », a interpellé le conseil municipal au sujet de l’Office du Tourisme de Bex. Son but : mieux comprendre le fonctionnement de cet organe et trouver des pistes pour mieux soutenir les manifestations locales.

Les réponses de la Municipalité

Au cours de cette interpellation, plusieurs questions ont été posées, notamment pour savoir qui décide et comment est calculée la subvention que Bex verse à la Porte des Alpes ainsi que la manière dont cet argent est exploité. À ce sujet, Michael Dupertuis s’exprime : « La commune de Bex semble manquer de moyens pour soutenir les associations et manifestations locales qui font rayonner notre commune. La question du rôle de l’Office du Tourisme, quant au soutien de ces dernières, s’est alors posée. » Au mois de mai, la Municipalité a fourni des réponses à ce sujet. « L'association touristique de l'axe 1, dénommée Porte des Alpes, regroupe les quatre communes de Bex, Gryon, Ollon et Ormont-Dessus et découle de la volonté cantonale de regrouper les offices du tourisme vaudois, conformément au rapport « Alpes 2020 ». Des subsides cantonaux à hauteur de plusieurs centaines de milliers de francs ont été versés à fonds perdus par le Canton de Vaud afin de permettre les fusions nécessaires à la création d’axes touristiques. Les ressources financières de l’Office du Tourisme de Bex proviennent à 86% des taxes de séjour payées par les hôtes qui séjournent dans un établissement (para)hôtelier de la commune. Vient ensuite la cotisation des membres adhérant à Bex Tourisme ainsi que du merchandising. Le produit de cette taxe de séjour doit être affecté à des dépenses profitant à l’ensemble des touristes. À ce jour, les revenus de l’Office du Tourisme de Bex permettent de financer un employé à 50%, les différentes charges ainsi que le loyer, des projets et des manifestations locales à caractère régional telles que le Bex-Lier, les Trophées du Muveran ou encore la Brisolée et balade dans les vignes. »

Les réponses de l’Office du Tourisme de Bex

Cette interpellation et la réponse apportée par la Municipalité ont permis au groupe « Ouverture » de mieux comprendre le fonctionnement de l’Office du Tourisme de Bex. « Nous comprenons que cet organe dispose d’un budget limité. Cela implique malheureusement qu’il ne peut pas ouvrir les week-ends. Il manque ainsi un accueil des touristes durant une période essentielle. Toutefois, hormis ce point irrémédiable, je m’étonne que l’Office du Tourisme de Bex ne soit pas plus actif sur les réseaux sociaux avec une page sur Facebook, par exemple, comme c’est le cas pour Gryon et Villars. Ce serait une bonne méthode pour soutenir les manifestations locales », relève Michael Dupertuis.

Philippe Benoit, président du Comité de Bex Tourisme, apporte quelques précisions concernant les questions du groupe « Ouverture ». « Tout d’abord, nous sommes heureux de voir que la question touristique fait partie des préoccupations des représentants du conseil communal. Une telle interpellation, qui vient d’ailleurs d’être classée, permet toujours de clarifier certains points et de mettre fin à certaines croyances infondées. Concernant le budget à notre disposition, il s’agirait en premier lieu de redéfinir la problématique de la taxe de séjour qui n’est pas uniforme sur nos quatre destinations. Un remaniement de celle-ci permettrait d’assurer de meilleures prestations. » Quant à la question d’une extension des heures d’ouverture, Philippe Benoit explique que « cette dernière n’est justifiée que si elle correspond à un besoin de la clientèle ; il en est de même pour les actions. Des pistes existent par contre avec différents acteurs locaux et régionaux afin d’améliorer petit à petit les prestations fournies. Il est bon de noter que les statistiques ont montré qu’il est difficile de tirer des règles ; les facteurs saisonniers, météo et animations influencent grandement la fréquentation de l’Office du Tourisme. » Finalement, concernant la promotion via les réseaux sociaux, le président du Comité de Bex Tourisme apporte quelques précisions. « Nous communiquons sur certains sujets (manifestations, nouveautés) par l’intermédiaire du service RS de Villars où une personne est formée et engagée uniquement pour cette tâche. Pour avoir un impact, cela doit être fait de manière professionnelle et par une personne qui va régulièrement sur le terrain. Nous n’avons actuellement pas la possibilité d’engager ces moyens. Nous réfléchissons toutefois à développer de nouveaux axes de communication. »

Un projet de soutien

Le groupe « Ouverture » conclut sa démarche sur une note positive, puisque cette interpellation est le point de départ d’une réflexion plus importante concernant le soutien aux manifestations locales. « Nous réfléchissons actuellement à la mise en place d’un fonds culturel. Bien que la Municipalité n’ait qu’une petite marge de manœuvre, le groupe « Ouverture », en collaboration avec des membres d’autres partis, espère trouver une solution. Une proposition sera certainement déposée d’ici cet automne au conseil communal », conclut Michael Dupertuis.

 

Photos : B. Gallarotti

 

PARTENAIRES

   avatar a86d294509cb 48   WWW.NOUVELLES-SPORTIVES.CH     Naturasoins Horizontal1    SportChablais Medium