Un bouquetin immortalisé en juillet 2020 sur le territoire bellerin par Raphaël MonnetLe Bellerin Raphaël Monnet a récemment partagé la beauté de la faune et de la flore de la région qu’il a photographiées durant ces dernières années ; des paysages et des rencontres d’animaux qui peuvent être découverts dans un diaporama de cinq minutes, visible sur YouTube (lien dans l’onglet « informations » de cet article).   

Marié, âgé de 49 ans et père de deux garçons de 14 et 19 ans, Raphaël Monnet vit à Bex depuis une quarantaine d’années. « J’aime cette commune, elle est magnifique et diversifiée. J’ai d’ailleurs souvent l’occasion de la parcourir grâce à mon travail de technicien communal au service technique», explique-t-il. Habitué des randonnées, il s’est découvert une nouvelle passion : la photographie.

Des skieurs aux animaux

C’est d’abord de la photo sportive que Raphaël Monnet a pratiquée en suivant ses deux garçons, membres du Ski-Club de Bex, lors de compétitions de ski de fond. « Depuis près de cinq ans, je gère le site internet et la page Facebook de la société. Je publie régulièrement des photos et des vidéos sur ces deux plateformes. » Il s’est ensuite essayé à la photographie animalière. « Actuellement, l’un de mes fils, Gabriel, est en dernière année d’une formation de photographe. Il adorait photographier les oiseaux quand il était plus petit. On l’a pas mal suivi lors de ses excursions photographiques. À l’occasion de randonnées, j’ai ensuite eu la chance de croiser différents animaux que j’ai pu immortaliser. J’y ai rapidement pris goût. »

Le Bellerin pratique cette activité depuis près de trois ans et a déjà croisé le chemin de nombreuses espèces. Ses amis le taquinent d’ailleurs souvent en lui disant que ses photos viennent du zoo des Marécottes ou d’internet. « J’espère avoir la chance, un jour, de croiser un grand prédateur comme le lynx ou encore le loup », précise Raphaël Monnet avant d’ajouter : « Je pars tôt le matin et j’essaie de faire le moins de bruit possible en espérant croiser un animal. Mais je ne reste pas à l'affût camouflé et immobile des heures durant. Il arrive donc régulièrement que je rentre bredouille. » S’il ne réussit pas toujours à croiser la faune locale, Raphaël Monnet profite de ses excursions pour immortaliser les paysages qu’il traverse.

Le photographe amateur est équipé d’un ancien appareil qui appartient à son fils. Ce dernier lui prête également régulièrement un objectif 600 millimètres qui lui permet de photographier des animaux à plus grande distance et donc sans les déranger. Il s’agit d’un matériel relativement lourd. « Lorsque je viens de grimper un talus ou un sentier et que je suis essoufflé, il n’est pas facile de retenir ma respiration et de ne plus bouger afin de pouvoir immortaliser l’animal sans que la photo soit floue. Je compare souvent cela avec les biathlètes qui arrivent sur le pas de tir, après un gros effort sur les skis. »

Un voyage en terre bellerine

En cette période difficile, Raphaël Monnet a décidé d’offrir un peu de couleur en partageant un diaporama de quelques-unes de ses photos. « J’y présente une faune 100% bellerine et je montre aussi à quel point il est beau de se promener sur la commune de Bex. J’espère inciter les autres à découvrir ou redécouvrir ce vaste territoire et ses nombreux trésors. » Renards, marmottes, bouquetins, biches et bien d’autres espèces encore sont visibles dans ce diaporama que l’on pourrait nommer « Les Quatre Saisons de Raphaël Monnet ».

Informations
Le lien pour visionner la vidéo :
 
 
Photo : R. Monnet

 

PARTENAIRES

   avatar a86d294509cb 48   WWW.NOUVELLES-SPORTIVES.CH     Naturasoins Horizontal1    SportChablais Medium