La couverture de son dernier livre jeunesseAprès « Taveyanne, la porte au diable », Marc Voltenauer a récemment publié un nouveau titre pour les enfants dès 10 ans, « Le manoir maudit », dont l’intrigue prend place dans le célèbre Hôtel des Salines revisité, pour l’occasion, en maison de retraite.

Pour sa deuxième œuvre jeunesse, Marc Voltenauer partage à nouveau sa plume avec son conjoint, Benjamin Amiguet. « Il me conseille pour mes polars pour adultes, quant aux titres parus chez « Frissons Suisses », nous avons travaillé ensemble pour la création du scénario, des personnages et bien entendu l’écriture », précise l’écrivain de Gryon. Les illustrations, elles, sont signées David Chapoulet.

Frissons Suisses

Ce livre s’inscrit dans la collection « Frissons Suisses » inaugurée conjointement en 2019 par les romanciers Marc Voltenaueur et Nicolas Feuz à la demande de la maison d’édition, « Auzou ». Actuellement, six livres ont été édités et rencontrent un franc succès. « L’idée de l’éditeur était de publier une série de romans jeunesse - dans le style des romans policiers - écrite par des auteurs suisses », indique Marc Voltenauer avant d’ajouter : « Au départ, la proposition m’a interpellé. Je n’étais pas très à l’aise avec le concept, n’ayant pas de représentation de ce que sont les romans jeunesse d’aujourd’hui. Ma dernière référence date du « Club des Cinq ». J’ai donc lu quelques ouvrages publiés par « Auzou » et, tout en cogitant autour d’un scénario, des idées me sont rapidement venues. Nous avons également été accompagnés tout au long du processus par Gwenaële Hamon, éditrice française pour « Auzou ». »

Une histoire locale

L’inspecteur Auer, le protagoniste des thrillers de l’auteur, laisse la place à ses neveux, Adam et Melissa, accompagnés de son grand Saint-Bernard, Minus. Profitons-en pour répondre à une question que le Gryonnais entend souvent : il ne possède pas de chien dans la vraie vie. Ceci étant chose faite, revenons maintenant à l’intrigue de cette nouvelle histoire qui se déroule dans une maison de retraite appelée « Le Manoir » qui, auparavant, accueillait le Grand Hôtel des Salines de Bex avant qu’un incendie – clin d’œil à la réalité – ne le dévaste en 1960. Une femme y est retrouvée morte et les deux adolescents vont enquêter. Le lieu sélectionné pour le déroulement de l’intrigue n’est pas un hasard. « Avec Benjamin, nous cherchions un bâtiment mythique et avons trouvé que c’était un magnifique cadre pour le récit. » Le dernier polar de l’auteur, « Les protégés de Sainte Kinga », se déroule aux Mines de Sel. L’histoire de l’or blanc avait donc déjà retenu toute son attention. « J’ai été aidé par une référence en la matière : Christian Schüle, auteur de plusieurs articles et ouvrages sur l’histoire du Chablais. »

La parole aux élèves

Un fichier centré sur l’étude de « Taveyanne, la porte au diable » créé par deux enseignants, Julie Gemelli et Robert Ferraris, a été demandé par plus d’une quarantaine d’écoles. Marc Voltenauer, invité dans plusieurs classes pour parler de ce livre, nous confie ses impressions : « Pour ce premier titre, nous souhaitions débuter doucement. Il ne s’articule donc pas autour d’un meurtre. Fait amusant, les élèves ont toutefois demandé un crime. Leur requête a été concrétisée avec le deuxième roman. Ces rencontres avec les élèves étaient enrichissantes car elles m’ont permis de connaître leur avis et les thèmes qu’ils désirent retrouver dans des livres. Un élément frappant : une fille m’a demandé si nous allions encore parler du divorce des parents des protagonistes. Les jeunes veulent retrouver des thématiques qui leur parlent et qui font référence à des questionnements qu’ils ont. Au-delà de l’intrigue policière, nous avons donc abordé les relations intergénérationnelles avec « Le manoir maudit ». Les lecteurs découvrent un personnage qui vient de perdre sa femme et qui est forcé de quitter sa maison pour entrer en maison de retraite. Ce dernier aurait préféré rester chez lui pour faire son deuil. Ce sont les élèves qui nous ont inspiré ces thématiques. »

Le Dragon du Muveran traduit en allemand

Actuellement, Marc Voltenauer travaille sur son prochain polar. Nous lui avons bien évidemment demandé des indices, mais l’auteur garde le suspens, nous révélant uniquement que l’intrigue se déroulera une nouvelle fois dans la région. En attendant, son premier roman, « Le dragon du Muveran », vient d’être traduit en allemand. Après une traduction en roumain l’an dernier, le livre « Qui a tué Heidi ? » sortira lui aussi en allemand l’année prochaine.

 

 

PARTENAIRES

   avatar a86d294509cb 48   WWW.NOUVELLES-SPORTIVES.CH     Naturasoins Horizontal1    SportChablais Medium